républicain

républicain

républicain, aine [ repyblikɛ̃, ɛn ] adj. et n.
• 1615 subst.; « habitant d'une république » 1586; de république
I
1(1658) Qui est partisan de la république, lui est favorable. L'esprit républicain et démocrate. Journal républicain. Convictions républicaines. (Personnes) Il « était républicain, sagement, au nom de la justice et du bonheur de tous » (Zola).
N. Partisan de la république. « Que demande un républicain ? La liberté du genre humain » (La Carmagnole, chanson). Franquistes et républicains (pendant la guerre d'Espagne).
2(1719) Relatif à la république, à une république; de la république. Constitution républicaine. « Les hommes sont tous égaux dans le gouvernement républicain » (Montesquieu). « Les principes républicains de 89 pénètrent partout » (Martin du Gard). Spécialt Le calendrier républicain. La garde républicaine. Un garde républicain. Compagnies républicaines de sécurité ( C. R. S.) .
3Aux États-Unis, Le parti républicain (depuis 1854) :parti de tendance fédéraliste, libéral et conservateur. « Le parti républicain est, par essence, celui de la richesse organisée, de la grande production capitaliste » (Siegfried). N. Membre, électeur de ce parti. Les Républicains et les Démocrates.
II N. m. (1828) Oiseau qui édifie des nids sous un abri commun. tisserin. ⊗ CONTR. Aristocratique, autocratique, monarchique; monarchiste, royaliste.

républicain nom masculin Moineau d'Afrique australe, qui édifie un nid collectif où se reproduisent plusieurs dizaines de couples. ● républicain, républicaine adjectif Relatif à la république, à une république : Constitution républicaine. Favorable à la république : Journal républicain.républicain, républicaine adjectif et nom Se dit d'un partisan de la république, attaché aux principes de la république.

républicain
(Parti) l'un des deux grands partis qui gouvernent en alternance les È.-U. Un premier Parti républicain, réuni autour de Jefferson (président de 1801 à 1809), avait donné naissance au Parti démocrate dans les années 1830. L'antiesclavagisme suscita, à partir de 1854, la constitution d'un deuxième Parti républicain qui fit élire Lincoln président (1861 et 1865). Depuis, les républicains ont plus souvent accédé au pouvoir que les démocrates, et mené une politique plus conservatrice.
————————
républicain, aine
adj. et n.
rI./r adj.
d1./d De la république.
d2./d Favorable à la république. Esprit républicain.
|| Subst. Un(e) républicain(e).
rII./r n. m. Oiseau passériforme (genre Philetairus) d'Afrique tropicale qui construit de grands nids communautaires.

⇒RÉPUBLICAIN, -AINE, adj. et subst.
POLITIQUE
I. — Adjectif
A. — Qui est favorable à la république, ou en est partisan, en tant qu'organisation politique d'un État. Comité, mouvement, sentiment républicain; bourgeoisie, opinion, révolution républicaine. Cette école polytechnique fut une des erreurs du pauvre duc; elle a été républicaine même sous Napoléon (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 110). Le Journal publie une misérable carte de France et des colonies, indiquant l'état politique actuel d'après les récentes élections. Presque tout est républicain de nuances variées (BLOY, Journal, 1902, p. 96).
1. [En parlant d'un inanimé] Qui soutient la république, qui exprime ce soutien. Presse républicaine. Le jeune homme déplut à Mme Moreau. Il mangea extraordinairement, il refusa d'assister le dimanche aux offices, il tenait des discours républicains; enfin, elle crut savoir qu'il avait conduit son fils dans des lieux déshonnêtes (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 20). L'homme et la femme, par délicatesse, firent semblant de lire un peu, puis lui rendirent les feuilles républicaines qu'ils touchaient du bout des doigts comme si elles eussent été empoisonnées (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Ami Jos., 1883, p. 1266).
2. [En parlant ou à propos d'une pers. ou d'une collectivité]
a) Empl. adj. et subst. (Celui, celle) qui est partisan, attaché aux principes de la république et l'exprime de manière politique. Vrai républicain; républicain modéré, avancé. Les mères que la morale réprouve et déclare mauvaises républicaines, parcequ'elles fuient le vacarme des marmots (FOURIER, Nouv. monde industr., 1830, p. 79):
1. La république. On lui doit d'abord le suffrage universel. Jadis on accusait les républicains d'avoir les mains sales; on les accuse aujourd'hui de vouloir mettre tout à feu et à sang. Comme ils crient: « vive la paix universelle! » on les accuse d'être des vendus: il faudrait s'entendre. Le républicain se fait une haute idée de la morale.
RENARD, Journal, 1904, p. 898.
b) HIST. [Pendant la Révolution; p. oppos. à monarchiste] Le roi n'en voulait pas plus [de La Fayette] que les patriotes; il était trop républicain pour lui et trop marquis pour nous (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 479).
Monarchie républicaine. Monarchie constitutionnelle. Je me suis efforcé d'arrêter le mouvement factice qui, précipitant la société trop vite dans le sens de sa pente, l'empêcherait de prendre son niveau, quand le monde se transformera en république ou en monarchie républicaine (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 187).
[Au XIXe et au déb. du XXe s.; p. oppos. à conservateur, clérical] Je suis un bon républicain, c'est pourquoi je ne vais pas à la messe, est une phrase que vous entendrez souvent prononcer ici (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 54). V. patriote II A 2 ex. de Balzac.
[Au XXe s., pendant la guerre d'Espagne; p. oppos. aux fascistes insurgés contre le gouvernement légal de la république] Les cent appareils prévus par Vargas étaient arrivés chez les fascistes; et bien d'autres. Il ne restait pas aux républicains un seul avion de chasse moderne (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 554).
En partic. Parti républicain
♦ [En France] Au XIXe s., ensemble des partisans du régime républicain non organisés en un parti à l'échelle nationale. Les hommes les plus clairvoyants du parti républicain comprirent la leçon du boulangisme (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 243). Au XXe s., dans la dénomination de divers partis. Mouvement, parti républicain; mouvement républicain populaire. Empl. subst. masc. Partisan d'un de ces mouvements. Les républicains indépendants, de gauche.
♦ [Aux U.S.A.] Depuis 1854, un des deux grands partis politiques, de tendance libérale et conservatrice. Les démocrates le trouvent [Eisenhower] trop réactionnaire en politique intérieure et les républicains trop internationaliste (...) en politique étrangère (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 4, col. 6).
B. — 1. Propre à la république; de la république. Fonctionnaire, gouvernement, système républicain; armée, constitution, défense, institution, légalité, vertu républicaine. Ce qui a armé le fanatisme contre la liberté républicaine (DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 548):
2. ... jusqu'à ce que le comité ait pu remettre ses pouvoirs au futur gouvernement provisoire de la république, il s'engage à rétablir toutes les libertés françaises, les lois de la république, le régime républicain et à détruire entièrement le régime d'arbitraire et de pouvoir personnel imposé aujourd'hui au pays.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 108.
Garde républicain. Compagnie Républicaine de Sécurité (C.R.S.).
2. HISTOIRE
a) Relatif aux républiques de l'Antiquité. Cette politique classique qui se propose l'imitation superstitieuse des gouvernemens républicains de l'Antiquité (MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 54). Comme tous les vrais aristocrates, comme les patriciens de la Rome républicaine, comme les lords de la vieille Angleterre (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 400).
b) Relatif aux républiques d'Italie et des Pays-Bas durant le Moyen Âge. V. patriote ex. 1.
c) Relatif à la première république française. Calendrier républicain. Elle admirait beaucoup les grands faits d'armes de l'armée républicaine, et elle connaissait Jemmapes et Valmy sur le bout du doigt (SAND, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 207). Voilà tout ce qui demeurait, en cette cervelle, de la Révolution française faite pour l'affranchir, des guerres républicaines et impériales (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 391).
II. — Subst. masc., ORNITH. Passereau d'Afrique, voisin du tisserin, ayant la particularité de construire et d'habiter en groupe un nid composé de plusieurs logements. (Dict. XIXe et XXe s.).
REM. Républicainement, adv. D'une manière républicaine. Triste spectacle de la basilique, républicainement illuminée, ce soir [14 juillet], d'une immense nappe rouge et se détachant, sur le ciel noir, comme une église écorchée, comme une cathédrale de sang! (BLOY, Journal, 1905, p. 266).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Ac. 1694-1740: republicain; ensuite ré-. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 1586 « citoyen d'une république » (BOUNIN, Sat. au roy, f ° 3b ds GDF. Compl.); 2. 1615 « partisan d'un gouvernement fondé sur la souveraineté du peuple » (D'AUBIGNÉ, Tragiques, Au lecteur ds Œuvres, éd. E. Réaume et De Caussade, t. 4, p. 4). B. Adj. 1. a) 1658 « qui est favorable à un gouvernement fondé sur la souveraineté du peuple » (BRÉBEUF, Poésies diverses, 191 ds BRUNOT t. 3, p. 208); 1815 parti républicain (MAINE DE BIRAN, Journal, p. 93); b) 1694 péj. « qui s'oppose à la monarchie, séditieux » (Ac.); 2. 1719 « qui appartient, qui est propre à un gouvernement fondé sur la souveraineté du peuple » (VERTOT, Hist. rév. rom., t. 1, Livre 1, p. 11); 3. 1795 « propre, relatif à la [1re] République française » (Projet de Décret sur les poids et mesures, art. 5 ds BRUNOT t. 9, p. 1151); 1798 calendrier républicain (Patriote fr., 27 flor. an VI, ibid., p. 910). C. Subst. 1828 ornith. (MOZIN-BIBER t. 2). Dér. de république (sens C à cause du mode de vie en groupe de ces oiseaux); suff. -ain1, -aine. Fréq. abs. littér.:2 276. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 3 523, b) 3 564; XXe s.: a) 4 636, b) 1 974.
DÉR. Républicaniser, verbe trans. Rendre républicain. J'ai répondu, que, précisément, je me conduisais comme un fils de famille doit se conduire au régiment et que, si l'on voulait républicaniser l'armée, j'étais décidé à m'y opposer (H. BATAILLE, Maman Colibri, 1904, III, 2, p. 21). Empl. pronom. Nous voyons la nation se républicaniser et se socialiser plus rapidement et plus généralement, sous l'arbitraire de la réaction (SAND, Corresp., t. 3, 1849, p. 127). [], (il) républicanise [-ni:z]. 1re attest. 1792 (L'Orateur du peuple, n ° XIX ds FREY); de républicain, suff. -iser.
BBG. — BONNAFOUS (S.), HONORÉ (J.-P.), TOURNIER (M.). La Désignation socio-politique en France de 1879 à 1914. Saint-Cloud, 1983, pp. 34-36. — DUB. Pol. 1962, pp. 402-403, p. 403 (et s.v. républicaniser). — QUEM. DDL t. 18 (s.v. noces républicaines). — RANFT 1908, p. 122 (s.v. républicainement; républicaniser). — SICCARDO (F.). République et républicain: contribution à l'hist. de deux mots. Annali della Facoltà di Scienze Politiche. 1974, t. 2, pp. 569-617. — SLATER (C.). Defeatists and their enemies: political invective in France 1914-1918. Oxford, 1981, p. 82, 116, 185-187. — TOURNIER (M.). Le Vocab. politique... Thèse, Paris, 1976, p. 469, 470, 594-596, 608. — VARDAR Soc. pol. 1973 [1970], p. 301.

1. républicain, aine [ʀepyblikɛ̃, ɛn] adj. et n.
ÉTYM. 1658; subst., « habitant d'une république (II., 3.) », 1586 (encore chez Voltaire); de république.
1 Qui est partisan de la république (II., 1.), lui est favorable. || L'esprit républicain et démocrate. || Parti royaliste et parti républicain. || Journal républicain (→ Corroborer, cit. 2). || Convictions républicaines (→ Démenti, cit. 4).Loc. fam. Avoir la tripe républicaine.Partis républicains. || Le parti républicain radical. Radical.Anciennt. || Le mouvement républicain populaire (M. R. P.).(Personnes). || Être républicain (→ Électeur, cit. 1).
1 L'idée, la volonté nationale, à ce moment, dans l'indignation qu'inspira la désertion du Roi, fut, pour parler avec précision, antiroyaliste; elle fut républicaine, en prenant la république comme simple négation de la monarchie.
Michelet, Hist. de la Révolution franc., V, I.
2 Goujet (…) s'occupait de politique, était républicain, sagement, au nom de la justice et du bonheur de tous.
Zola, l'Assommoir, IV, t. I, p. 136.
N. (Av. 1630). || Un républicain, une républicaine : un partisan de la république (→ Farceur, cit. 4; jacobin, cit. 2). || Les vrais républicains (→ Multitude, cit. 14).
3 Que demande un républicain ?
La liberté du genre humain
Le pic dans les cachots,
La torche dans les châteaux,
Et la paix aux chaumières !
La Carmagnole, Chant révolutionnaire de 1792.
4 (…) elle s'emporta contre les républicains. Que voulaient-ils donc, ces sales gens qui ne se lavaient jamais ? Est-ce qu'on n'était pas heureux, est-ce que l'empereur n'avait pas tout fait pour le peuple ?
Zola, Nana, X.
Suivi d'un terme qui le qualifie dans une dénomination. || Républicain progressiste, indépendant.
4.1 Les républicains populaires (membres du M. R. P.) l'attendent (le Président du Conseil) au premier échec, mais chacune de ses réussites redoublera leur haine.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 106.
2 (1740; choses). Relatif à la république, à une république; de la république. || Constitution républicaine (→ Ostracisme, cit. 2). || Gouvernement républicain (→ Égal, cit. 9; liberté, cit. 19, Montesquieu). || Les principes républicains de 1789 (→ Dresser, cit. 9).Vieilli. || La monarchie dite républicaine, constitutionnelle (→ Prostituer, cit. 1, Chateaubriand).Allus. hist. || « Dans cinquante ans, l'Europe sera républicaine ou cosaque » (version abrégée d'une remarque de Napoléon à Las Cases, in Guerlac, p. 273).
5 Le baiser républicain de La Fayette fit un roi.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 237.
Hist. ( République, II., 2.). || L'armée républicaine. || Le calendrier républicain, divisé en mois, décades, jours (on dit aussi révolutionnaire). Calendrier. || Les soldats républicains, et, subst., les Républicains. Bleu (II., B., 1.).La garde républicaine. 1. Garde (supra cit. 72). || Un garde républicain. 2. Garde (cit. 15). || Compagnies républicaines de sécurité (C. R. S.).
3 (Aux États-Unis; angl. des États-Unis republican). || Le parti républicain, désignation appliquée d'abord à un parti antifédéraliste (correspondant au parti démocrate d'aujourd'hui), puis (1854) à un parti de tendance fédéraliste, libéral et conservateur.
6 Le parti républicain est, par essence, celui de la richesse organisée, de la grande production capitaliste (…)
André Siegfried, les États-Unis d'aujourd'hui, III, XX.
N. Membre, électeur de ce parti. || Les Républicains et les Démocrates.
CONTR. Aristocratique, autocratique, monarchique; antirépublicain; monarchiste, royaliste.
DÉR. Républicaniser, républicanisme.
COMP. Antirépublicain.
HOM. 2. Républicain.
————————
2. républicain [ʀepyblikɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1828; de république, I.
Oiseau qui édifie des nids sous un abri commun. Tisserin.
tableau Noms d'oiseaux.
HOM. 1. Républicain.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • républicain — républicain, aine (ré pu bli kin, kè n ) adj. 1°   Qui appartient à la république. •   Le gouvernement républicain est celui où le peuple en corps, ou seulement une partie du peuple, a la souveraine puissance, MONTESQ. Esp. II, 1. •   C est dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Republicain — Républicain Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le terme Républicain peut recouvrir plusieurs idéologies, variant suivant le pays ou les époques : dans l histoire française, il désigne… …   Wikipédia en Français

  • republicain — Republicain. s, m. Qui vit dans une Republique, Les Republicains s attachent ordinairement au trafic, au commerce. Il signifie aussi, Celuy qui aime le gouvernement des Republiques. Il est republicain. il a l esprit republicain. Il est adjectif… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Républicain — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. En politique, le terme Républicain peut recouvrir plusieurs idéologies, variant suivant le pays ou les époques : En France, suivant les périodes de l …   Wikipédia en Français

  • RÉPUBLICAIN — AINE. adj. Qui appartient à la république. Gouvernement républicain. Forme républicaine. Constitution républicaine.   Il signifie aussi, Qui affectionne, qui favorise le gouvernement républicain. Âme républicaine. Esprit républicain. Maximes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Républicain —          LITTRÉ (Maximilien Paul Émile)     Bio express : Philosophe, philologue et homme politique français (1801 1881)     «Deux catégories d hommes travaillent à détourner le danger : d un côté les républicains qui s efforcent de ramener le… …   Dictionnaire des citations politiques

  • républicain — netikrosios nigritos statusas T sritis zoologija | vardynas atitikmenys: lot. Pseudonigrita rus. общественный ткач, m pranc. républicain, m ryšiai: platesnis terminas – audėjiniai siauresnis terminas – juodagalvė netikroji nigrita siauresnis… …   Paukščių pavadinimų žodynas

  • républicain — an. RÉPUBLIKIN, NA, E (Albanais, Annecy) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Republicain social — Républicain social Républicain social …   Wikipédia en Français

  • Republicain (oiseau) — Républicain (oiseau) Pour les articles homonymes, voir Républicain. Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Républicain » s applique, en français, à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»